13 juin 2007

Sur un air bucolique

(pic by Thomas Zicola)

Puisque la France est alcoolique et l'Albanie pick-pocket, replions nous dans notre bulle autarcique. Savourons donc un verre de vin blanc en terrasse à midi, avant de sortir plus tard le K-way des pluies de mai, pardon de juin.

C'est donc l'air du temps, cette petite musique légère et fraîche qui nous anime les sens. Llor nous sussure du Malajube et Hianta nous initie à The Embassy. Merci. La pop délicate est agréable en ces temps troubles et maussades. Pétales après pétales, j'ai donc moi aussi envie de vous compter fleurette.

Les Turin Brakes restent méconnus en France, malgré une incursion rapide de leur dernier clip Fishing for a Dream en TV. Leur musique est toute magique de simplicité mais te ravit les oreilles et t'amène, petit à petit au paradis.




Leur clip, qui date de 2004, te rappelle un peu ces fulgurances, qui te frappent parfois en club, où un instant, bref mais réel, tu te demandes ce que tu fais là, en regardant ces gens qui s'agitent et ce son que tu n'entends pas. Ou peut-être ces moments où tu te promènes ton casque audio en firewall et tes yeux en petites jumelles, dans le bouillonnement urbain qui soudain te semble complètement étranger et vain, où plus rien ne compte que le ressenti de l'air du temps sur tes joues roses.

Leur nouvel album sort en automne, j'irai l'acheter en marchant sur les feuilles mortes. Mais avant cela, j'aurai allongé mon corps sur l'herbe verte du Sud, pour une petite sieste bien méritée, en savourant du Sebastien Tellier, un soir d'été.