17 juin 2007

Nuit noire

La nuit c'était quand même plus simple avec toi, quand elle était plus blanche que noire, quand tu me payais une crèpe au nutella dégoulinant/beurre fondu sur les Grands Boulevards, que tu décrochais les étoiles de la jupe H&M (que tu m'avais offerte) pour les mettre dans mes yeux et que l'on improvisait des pas de danse dans la rue comme dans les films qu'on avait vus ensemble, près de la Flèche et que tous les passants croyaient qu'on étaient OUF, et qu'on s'en foutait. Parce qu'on s'en branle de tout quand on a les picotements au ventre...c'est vrai, quand j'étais avec toi j'avancais dans la nuit comme une funambule hyper pro, sans jamais regarder en bas...la foule était alors si légère, comme les bulles de champ dans nos petits verres brillants qui se sont depuis, évaporées.

3 commentaires:

Célinette a dit…

ouh la ça sent le coup de blues du dimanche soir ça ! p'tite funambule...

Llor a dit…

oui, c'est joli mais ça fait pleurer des yeux un peu ton truc!

le dimanche soir t'façon, faut faire du karaoké, et là, ça va.

Elodie a dit…

L'universel coup de blues du dimanche.
A croire que les crepes sur les Grands Boulevards sont exclusivement reservées aux moments romantiques (ou aux sorties imbibées du Rex, au choix).